Click here to return to the Table of Content

Cliquez ici pour retourner à la table des matières

MY YEARS IN

THE ROYAL CANADIAN NAVY

MES ANNÉES DANS LA

MARINE ROYALE CANADIENNE

1965

1966

1967

1968

1969

1970

1971

1972

1973

1967

My first ship - Destroyer HMCS Gatineau

Naval Diver Training

1967

Mon premier navire - Destroyer NCSM Gatineau

Formation de plongeur naval

Destroyer HMCS Gatineau

Finally At Sea !!!

Destroyer NCSM Gatineau

Enfin en mer !!!

After a few months working at Naval Radio Station NRS Newport Corner, I finally received the news in late December 1966 that I was going to sea. My order was to report to destroyer HMCS GATINEAU (DDE-236) of the Fifth Canadian Submarine Squadron. At last ! My first ship and my first posting to sea. The GATINEAU at the time was the best submarine hunter in the Fleet.

 

Après quelques mois de travail à la station de radio navale SRN Newport Corner, j'ai finalement appris, fin décembre 1966, que j'allais en mer. Mon ordre était de me présenter au destroyer NCSM GATINEAU (DDE-236) du cinquième escadron sous-marin canadien. Enfin ! Mon premier navire et ma première affectation en mer. Le GATINEAU était à l'époque le meilleur chasseur de sous-marins de la flotte.

 

I spent Christmas 1966 and New Year 1967 at the boarding house where I was living, located at the corner of Stannus Street and Gray Street in Windsor, Nova Scotia. On Wednesday morning 4 January 1967, I packed my kit bag, said goodbye to Mrs Whalen and to my friends, and headed for Halifax.

 

J'ai passé Noël 1966 et le Nouvel An 1967 à la pension où j'habitais, située au coin des rues Stannus et Grey à Windsor, en Nouvelle-Écosse. Le mercredi matin 4 janvier 1967, j'ai fait ma valise, dit au revoir à Mme Whalen et à mes amis et je me suis dirigé vers Halifax.

I remember it was a cold morning and water vapours were hovering over Halifax harbour as I proceeded to Jetty 4 and climbed the gangway of HMCS GATINEAU. After reporting to the ship's office, I was soon put to work in loading supplies onboard because the ship was getting ready to depart for Exercise Maple Spring in the Caribbeans.

 

Je me souviens que c'était un matin froid et que des vapeurs d'eau planaient sur le port d'Halifax alors que je me dirigeais vers la jetée 4 et que je montais la passerelle du NCSM GATINEAU. Après m'être présenté au bureau du navire, j'ai rapidement été mis au travail pour charger du ravitaillement à bord car le navire s'apprêtait à partir pour l'exercice Maple Spring dans les Caraïbes.

 

HMCS Gatineau

NCSM Gatineau

The Gatineau departed Halifax two days later and headed south. The ice that covered some parts of the ship soon melted as we entered the warm Gulf Stream within 24 hours of departure. The next two months were spent in sunshine as the ship operated in the Caribbeans with frequent stops at Roosevelt Roads and San Juan, Puerto Rico. We finally headed home and arrived back in Halifax on a warm spring morning.

 

Le Gatineau a quitté Halifax deux jours plus tard et s'est dirigé vers le sud. La glace qui recouvrait certaines parties du navire a rapidement fondu lorsque nous sommes entrés dans le Gulf Stream chaud dans les 24 heures suivant le départ. Les deux mois suivants furent passés au soleil alors que le navire opérait dans les Caraïbes avec des arrêts fréquents à Roosevelt Roads et à San Juan, Porto Rico. Nous sommes finalement rentrés chez nous et sommes revenus à Halifax par une chaude matinée de printemps.

 

Ships Diver (SCUBA) Training

Formation de plongeur naval (SCUBA)

 

Upon returning to Canada in March 1967, HMCS GATINEAU spent a few weeks tied up in Halifax and then operated off the coast of Nova Scotia. I took advantage of this period in home port to become a Ships Diver (SCUBA). The course lasted 6 weeks and was taken at HMCS Granby on the Dartmouth side of Halifax harbour. Over 60 sailors started the course but only 9 completed and passed the course. At least 15 to 20 sailors quit within the first week of the course because they were out of shape and could not take the physical part of the course. Many others quit when masking tape was added to cover the face mask in order to simulate a night dive. The final straw came for many when it was time to actually train in the harbour late at night and in the dark at the bottom of the harbour.

 

De retour au Canada en mars 1967, le NCSM GATINEAU a passé quelques semaines à Halifax, puis a opéré au large des côtes de la Nouvelle-Écosse. J'ai profité de cette période au port d'attache pour devenir plongeur naval (SCUBA). Le cours a duré 6 semaines et a été donné au NCSM Granby du côté de Dartmouth du port d'Halifax. Plus de 60 marins ont commencé le cours, mais seulement 9 ont réussi et terminé le cours. Au moins 15 à 20 marins ont abandonné dès la première semaine du cours parce qu'ils n'étaient pas en forme physique et ne pouvaient pas suivre la partie physique du cours. Beaucoup d'autres ont abandonné lorsque du ruban adhésif a été utilisé pour couvrir le masque facial afin de simuler une plongée de nuit. Quand ce fut le temps de plonger pour le vrai dans l'obscurité de la nuit au fond de la baie du port d'Halifax, plusieurs autres ont abandonné.

 

Each morning started with a 3 mile run and then a dive and a swim on your back in the cold water of Halifax harbour. All we had on were a suit, hood and flippers (no air bottles). The purpose of the morning swim was to train your legs to provide maximum propulsion using flippers (legs straight and no bending at the knees). We normally swam from the ship, up the harbour to Shannon Park, and then back to the ship. We used a dry suit for the first two weeks and then we switched to a wet suit for the remainder of the course.

 

Chaque matin a commencé par une course de 3 milles, puis une plongée et une baignade sur le dos dans l'eau froide du port de Halifax. Tout ce que nous avions, c'était un costume, une capuche et des palmes (pas de bouteilles d'air). Le but de la baignade matinale était d'entraîner vos jambes pour fournir une propulsion maximale à l'aide de palmes (jambes droites et pas de flexion des genoux). Nous nagions normalement depuis le bateau, remontons le port jusqu'à Shannon Park, puis revenons au bateau. Nous avons utilisé une combinaison étanche pendant les deux premières semaines, puis nous sommes passés à une combinaison étanche pour le reste du parcours.

As soon as we had returned from the 3 mile run, we had only a few minutes to get ready for the swim. This did not create any problem with the wet suit but it was another matter with the dry suit because help from someone was needed to put on the neck piece which made the suit "dry". When time was up, we had to jump in the water even if the dry suit's neck piece was not in place, which meant that cold water would enter the suit and the swim would be very uncomfortable.

 

Dès que nous sommes revenus de la course de 3 milles, nous n'avons eu que quelques minutes pour nous préparer pour la baignade. Cela ne posait aucun problème avec la combinaison étanche mais c'était une autre affaire avec la combinaison étanche car l'aide de quelqu'un était nécessaire pour mettre la pièce de cou qui rendait la combinaison «sèche». Lorsque le temps était écoulé, nous devions sauter dans l'eau même si le col de la combinaison étanche n'était pas en place, ce qui signifiait que de l'eau froide entrait dans la combinaison et que la baignade serait très inconfortable.

As for the jump itself, it was made from the forecastle (fo'c'sle) of HMCS Granby. I did the jump in my own way by climbing over the railing, stepping on one of the lines tying the ship to the jetty, hanging upside down from the line and diving into the harbour head first while yelling "SCUBA". (not a good way for a diver to enter water but we did not carry any air bottles for the morning swim so it was OK to go in head first although there was a possibility to hit floating debris or floating ice if not careful).

 

Quant au saut lui-même, il a été fait à partir du gaillard d'avant (fo'c'sle) du NCSM Granby. J'ai fait le saut à ma manière en grimpant par-dessus la balustrade, en marchant sur l'une des lignes qui attachaient le navire à la jetée, en me suspendant à l'envers de la ligne et en plongeant dans la tête du port en criant "SCUBA". (ce n'est pas un bon moyen pour un plongeur d'entrer dans l'eau mais nous n'avons pas transporté de bouteilles d'air pour la baignade du matin, donc c'était correct d'y aller la tête la première bien qu'il y ait une possibilité de heurter des débris flottants ou de la glace flottante si ce n'est pas prudent).

Being a Ships Diver in the Navy is not a full time job. It is something you do in addition to your main trade which in my case was "RADIOMAN". Ships Divers were used on occasions to perform special tasks in the water or underwater. The two main tasks were the search for mines under ships and assisting in rescue missions at sea. In rescue missions, the diver would jump in the water with a horse collar attached to a rope and would swim to the victims while a boat was being launched over the side of the ship. If the diver arrived at the victim first, he would slip the horse collar over the victim's head and under the arms, and the victim would then be pulled onboard the ship.

 

Être plongeur dans la marine n'est pas un travail à plein temps. C'est quelque chose que vous faites en plus de votre métier principal qui dans mon cas était "RADIOMAN". Navires Des plongeurs ont été utilisés à l'occasion pour effectuer des tâches spéciales dans l'eau ou sous l'eau. Les deux tâches principales étaient la recherche de mines sous les navires et l'assistance aux missions de sauvetage en mer. Dans les missions de sauvetage, le plongeur sautait dans l'eau avec un collier de cheval attaché à une corde et nageait vers les victimes pendant qu'un bateau était lancé sur le côté du navire. Si le plongeur arrivait le premier à la victime, il glissait le collier du cheval sur la tête et sous les bras de la victime, et la victime serait alors tirée à bord du navire.

A big part of the course was spent in learning the various search techniques for mines under a ship and not missing any area during the search, from the water line down to the keel and back up to the water line on the other side; and the entire length of the ship from forward to aft of the ship. Some search techniques involved multiple divers while other search techniques could be perform with only one or two divers. If there were mines, they had to be found, even in total darkness. But we also learned to work underwater and to perform many tasks in light and in darkness.

 

Une grande partie du cours a été consacrée à l'apprentissage des différentes techniques de recherche de mines sous un navire et à ne manquer aucune zone pendant la recherche, de la ligne de flottaison jusqu'à la quille et de retour jusqu'à la ligne de flottaison de l'autre côté; et toute la longueur du navire de l'avant à l'arrière du navire. Certaines techniques de recherche impliquaient plusieurs plongeurs tandis que d'autres techniques de recherche pouvaient être exécutées avec seulement un ou deux plongeurs. S'il y avait des mines, il fallait les trouver, même dans l'obscurité totale. Mais nous avons également appris à travailler sous l'eau et à effectuer de nombreuses tâches dans la lumière et dans l'obscurité.

I remember being asked to cut a chain at the bottom of the harbour using a chisel and a hammer; or to take a 4x4 piece of wood with a saw, to bring it to the bottom and to return to the surface with the piece of wood cut in two. The challenge was not only to cut the wood; it was also to bring the piece of wood to the bottom and to secure it so you can cut it while preventing it from floating back to the surface. I finally succeeded in bringing the piece of wood to the bottom by putting it between my legs and pulling myself down to the bottom using a chain under the wharf. Once I had secured the piece of wood under rocks, I started cutting and all was going well until the piece let go and suddenly took off for the surface with the saw stuck in it. So I had to go up and bring everything back to the bottom so I could finish the task. Performing these tasks were important since there were possibilities that, as Ships Divers, we could be asked to participate in special operations if required.

 

Je me souviens qu'on m'a demandé de couper une chaîne au bas du port à l'aide d'un ciseau et d'un marteau; ou prendre un morceau de bois 4x4 avec une scie, l'amener au fond et revenir à la surface avec le morceau de bois coupé en deux. Le défi n'était pas seulement de couper le bois; il s'agissait aussi d'amener le morceau de bois vers le bas et de le fixer pour pouvoir le couper tout en l'empêchant de remonter à la surface. J'ai finalement réussi à amener le morceau de bois vers le bas en le mettant entre mes jambes et en me tirant vers le bas à l'aide d'une chaîne sous le quai. Une fois que j'ai fixé le morceau de bois sous les rochers, j'ai commencé à couper et tout allait bien jusqu'à ce que le morceau lâche et décolle soudainement pour la surface avec la scie coincée dedans. J'ai donc dû remonter et tout ramener au fond pour pouvoir terminer la tâche. L'exécution de ces tâches était importante car il y avait des possibilités que, en tant que plongeurs de navires, nous pourrions être invités à participer à des opérations spéciales si nécessaire.

At the end of the 6-week Ships Divers course, two of the 9 sailors who completed the course were invited to become Clearance Divers (Hard Hats) and I was one of them. I was very proud to have received this invitation but some serious thinking was required before deciding what to do. First of all, a clearance diver is a full time trade. By accepting the invitation, I would have to abandon my trade of Radioman and the exciting world of radio communications. On the other hand, becoming a clearance diver would be quite a challenge and an honour. A clearance diver is a naval specialist and a deep sea diver who regularly use explosives underwater. They can be used to remove obstructions in harbours and shipping channels as well as to perform dangerous naval underwater work such as removing unexploded ordnance or working on shipwrecks at depth exceeding 200 feet. After a few days of reflexion, I finally decided to refuse the invitation and to remain a "RADIOMAN".

 

À la fin du cours de 6 semaines Ships Divers, deux des 9 marins qui ont terminé le cours ont été invités à devenir Clearance Divers (Hard Hats) et j'étais l'un d'entre eux. J'étais très fier d'avoir reçu cette invitation mais une réflexion sérieuse était nécessaire avant de décider quoi faire. Tout d'abord, un plongeur en liquidation est un métier à plein temps. En acceptant l'invitation, je devrais abandonner mon métier de Radioman et le monde passionnant des radiocommunications. D'un autre côté, devenir plongeur de dégagement serait un défi et un honneur. Un plongeur de déminage est un spécialiste naval et un plongeur en haute mer qui utilise régulièrement des explosifs sous l'eau. Ils peuvent être utilisés pour éliminer les obstructions dans les ports et les chenaux de navigation ainsi que pour effectuer des travaux navals sous-marins dangereux tels que l'enlèvement des munitions non explosées ou le travail sur des épaves à une profondeur de plus de 200 pieds. Après quelques jours de réflexion, j'ai finalement décidé de refuser l'invitation et de rester "RADIOMAN".

This decision had an impact in my future. I had spent over 45 years in the wireless and radio communication field when I retire on 29 July 2011. However, to this day, I wonder what my career would have been like if I had become a Clearance Diver back in 1967. Some of my shipmates who became Clearance Divers eventually had exciting careers in the Navy as well as in the private sector, mostly in bridge and oil rig construction.

 

Cette décision a eu un impact sur mon avenir. J'avais passé plus de 45 ans dans le domaine des communications sans fil et radio lorsque j'ai pris ma retraite le 29 juillet 2011. Cependant, à ce jour, je me demande ce qu'aurait été ma carrière si j'étais devenu Clearance Diver en 1967. Certains de mes Les camarades qui sont devenus des plongeurs en déminage ont finalement eu des carrières passionnantes dans la marine ainsi que dans le secteur privé, principalement dans la construction de ponts et de plates-formes pétrolières.

Photo above

Nine sailors graduated from Ship's Diver Course 3/67

I am the first one from the left in the front row.

Photo ci-haut
Neuf marins diplômés du Ship's Diver Course 3/67
Je suis le premier à gauche au premier rang.

Because scuba diving was a part-time trade, it was something we did occasionally in addition to our main trade. Ways had to be found to keep up and exercise our diving skills whenever possible. One way was to go scuba diving on weekends. If a Diving Officer accompanied us and signed our diving log, we could claim diving pay which at the time was 6¢ per minute.  An average dive, including time on the surface and underwater, lasted about 2 hours. So we could make some extra money while having fun !

 

Parce que la plongée sous-marine était un métier à temps partiel, c'était quelque chose que nous faisions occasionnellement en plus de notre métier principal. Il fallait trouver des moyens de maintenir et d'exercer nos compétences en plongée autant que possible. Une façon était de faire de la plongée sous-marine le week-end. Si un agent de plongée nous accompagnait et signait notre carnet de plongée, nous pourrions réclamer une indemnité de plongée qui était à l'époque de 6 ¢ la minute. Une plongée moyenne, incluant le temps en surface et sous l'eau, a duré environ 2 heures. Nous pourrions donc gagner un peu plus d'argent tout en nous amusant!

I remember diving in Halifax Harbour where the most common things we found on the bottom were paint cans discarded by ships over the years. We could also find full sets of dishes including plates, cups, bowls, etc... The most common cup I found was the famous coffee mug from the U.S. Navy. We could also find old beer bottles going back to the 19th century and other artifacts buried among thrash on the bottom. One of our favorite diving activity was to volunteer for the inspection of yachts. I spent many weekends checking the bottom of yachts over at the Armdale Yacht Club. I also dove in many coves along the south shore and eastern shore of Nova Scotia, as well as in Pictou Harbour were we went looking for cases of rum which had been thrown overboard before a RCMP raid. The water was very muddy and visibility was nil, so we never found the rum.

 

Je me souviens de la plongée dans le port d'Halifax où les objets les plus courants que nous avons trouvés au fond étaient des pots de peinture jetés par les navires au fil des ans. On pouvait également trouver des ensembles complets de plats comprenant des assiettes, des tasses, des bols, etc ... La tasse la plus courante que j'ai trouvée était la célèbre tasse à café de la marine américaine. Nous pourrions également trouver de vieilles bouteilles de bière datant du 19ème siècle et d'autres artefacts enfouis parmi les déchets au fond. L'une de nos activités de plongée préférées était de se porter volontaire pour l'inspection des yachts. J'ai passé de nombreux week-ends à vérifier le fond des yachts à l'Armdale Yacht Club. J'ai également plongé dans de nombreuses criques le long de la rive sud et de la côte est de la Nouvelle-Écosse, ainsi que dans le port de Pictou où nous sommes allés à la recherche de caisses de rhum qui avaient été jetées par-dessus bord avant un raid de la GRC. L'eau était très boueuse et la visibilité était nulle, nous n'avons donc jamais trouvé le rhum.

But some of the best diving I had was in the water off the Bahamas, Puerto Rico, the Virgin Islands and Barbados.

 

Mais certaines des meilleures plongées que j'ai eues étaient dans l'eau au large des Bahamas, de Porto Rico, des îles Vierges et de la Barbade.

Naval Assembly - June 1967

Revue navale - Juin 1967

1967 was Canada's centennial year. One of the major event that took place in Halifax was the Naval Assembly from 28 June to 3 July 1967. The entire fleet was reviewed and many warships and submarines from all over the world came to Halifax for this event. More precisely, 40 warships from 16 countries participated in the Naval Assembly. It was impressive to see all those warships lined up in Halifax Harbour and Bedford Basin, attached to buoys and covered with flags. HMCS GATINEAU was tied up in the middle of the harbour during the assembly and the ship's company participated in many events including a march of all sailors through the streets of Halifax with the sound of Heart of Oak filling the air. The next 7 photos were taken by my shipmate Ronald MacDonald during the Naval Assembly.

 

1967 était l'année du centenaire du Canada. L’un des événements majeurs qui a eu lieu à Halifax a été l’Assemblée navale du 28 juin au 3 juillet 1967. La flotte entière a été examinée et de nombreux navires de guerre et sous-marins du monde entier sont venus à Halifax pour cet événement. Plus précisément, 40 navires de guerre de 16 pays ont participé à l'Assemblée navale. C'était impressionnant de voir tous ces navires de guerre alignés dans le port d'Halifax et le bassin de Bedford, attachés à des bouées et recouverts de drapeaux. Le NCSM GATINEAU était amarré au milieu du port pendant le rassemblement et la compagnie du navire a participé à de nombreux événements, y compris une marche de tous les marins dans les rues d'Halifax avec le son de Heart of Oak remplissant l'air. Les 7 photos suivantes ont été prises par mon camarade de bord Ronald MacDonald lors de l'Assemblée navale.

Above - Naval Assembly - Halifax, Nova Scotia

28 June 1967 to 3 July 1967

Photo taken by my shipmate Ronald MacDonald

Ci-haut - Revue navale - Halifax, Nouvelle-Écosse

28 juin 1967 au 3 juillet 1967

Photo prise par mon camarade Ronald MacDonald

Above - Naval Assembly - Halifax, Nova Scotia

28 June 1967 to 3 July 1967

Photo taken by my shipmate Ronald MacDonald

Ci-haut - Revue navale - Halifax, Nouvelle-Écosse

28 juin 1967 au 3 juillet 1967

Photo prise par mon camarade Ronald MacDonald

Above - Naval Assembly - Halifax, Nova Scotia

28 June 1967 to 3 July 1967

Photo taken by my shipmate Ronald MacDonald

Ci-haut - Revue navale - Halifax, Nouvelle-Écosse

28 juin 1967 au 3 juillet 1967

Photo prise par mon camarade Ronald MacDonald

Above - Naval Assembly - Halifax, Nova Scotia

28 June 1967 to 3 July 1967

Photo taken by my shipmate Ronald MacDonald

Ci-haut - Revue navale - Halifax, Nouvelle-Écosse

28 juin 1967 au 3 juillet 1967

Photo prise par mon camarade Ronald MacDonald

Above - Naval Assembly - Halifax, Nova Scotia

28 June 1967 to 3 July 1967

Photo taken by my shipmate Ronald MacDonald

Ci-haut - Revue navale - Halifax, Nouvelle-Écosse

28 juin 1967 au 3 juillet 1967

Photo prise par mon camarade Ronald MacDonald

Above - Naval Assembly - Halifax, Nova Scotia

28 June 1967 to 3 July 1967

Photo taken by my shipmate Ronald MacDonald

Ci-haut - Revue navale - Halifax, Nouvelle-Écosse

28 juin 1967 au 3 juillet 1967

Photo prise par mon camarade Ronald MacDonald

Above - Naval Assembly - Halifax, Nova Scotia

28 June 1967 to 3 July 1967

Photo taken by my shipmate Ronald MacDonald

Ci-haut - Revue navale - Halifax, Nouvelle-Écosse

28 juin 1967 au 3 juillet 1967

Photo prise par mon camarade Ronald MacDonald

Centennial Visits and Expo 67

Visites du Centenaire et Expo 67

Following the Naval Assembly in Halifax, HMCS GATINEAU continued to operate in the vicinity of Halifax for a few weeks. In late summer, the GATINEAU made official visits to Pictou, Port Hawkesbury and Sydney, Nova Scotia to celebrate Canada's 100th birthday. The ship returned to Halifax and departed again in early october 1967 to sail up the St. Lawrence River. She spent the remaining of October on display at Expo 67 in Montreal. The ship was tied up near Habitat 67 and was open to the public.

 

À la suite de l'Assemblée navale à Halifax, le NCSM GATINEAU a continué ses opérations dans les environs d'Halifax pendant quelques semaines. À la fin de l'été, le GATINEAU a effectué des visites officielles à Pictou, Port Hawkesbury et Sydney, en Nouvelle-Écosse, pour célébrer le 100e anniversaire du Canada. Le navire est retourné à Halifax et est reparti au début d'octobre 1967 pour remonter le fleuve Saint-Laurent. Elle a passé le reste du mois d'octobre à exposer à l'Expo 67 à Montréal. Le navire était amarré près d'Habitat 67 et était ouvert au public.

Above is a snapshop of HMCS Assiniboine ship's log. The ship was tied up at Jetty 3 in Halifax on Friday October 6, 1967. The entry at 0820 states "Gatineau" to sea. This is the exact time when Gatineau departed Halifax to proceed to Expo 67 in Montreal. Thank you Chris Styles for providing me a copy of the Assiniboine ship's log, illustrating this moment in history. 

 

Ci-dessus, un aperçu du journal de bord du NCSM Assiniboine. Le navire a été amarré à la jetée 3 à Halifax le vendredi 6 octobre 1967. L'entrée à 8 h 20 indique «Gatineau» en mer. C'est l'heure exacte à laquelle Gatineau a quitté Halifax pour se rendre à l'Expo 67 à Montréal. Merci Chris Styles de m'avoir fourni une copie du carnet de bord du navire Assiniboine, illustrant ce moment de l'histoire.

The ship's company had quite a good time during these few weeks, especially single sailors who had plenty of opportunity to meet girls and go on dates. Most sailors worked shifts of one day on, one day off, etc... While on duty, sailors made dates for the following day with girls who were visiting the ship; while off duty the next day, the sailors proceeded to the German beer garden on La Ronde island where the girls were waiting. What a great system to meet girls !!! It all came to an end when Expo 67 closed on Sunday October 29, 1967. The fun was over. The Gatineau went down the St. Lawrence river to rejoin the Cold War in the Atlantic ocean.

 

La compagnie du navire a passé un bon moment pendant ces quelques semaines, en particulier les marins célibataires qui ont eu beaucoup d'occasions de rencontrer des filles et de sortir en couple. La plupart des marins travaillaient par quarts d'un jour, un jour de congé, etc. Pendant leur service, les marins faisaient des rendez-vous pour le lendemain avec des filles qui visitaient le navire; en repos le lendemain, les marins se sont rendus au café en plein air allemand de l'île de La Ronde où les filles attendaient. Quel super système pour rencontrer des filles !!! Tout a pris fin lorsque l'Expo 67 a fermé ses portes le dimanche 29 octobre 1967. Le plaisir était terminé. Les Gatineau ont descendu le fleuve Saint-Laurent pour rejoindre la guerre froide dans l'océan Atlantique.

Rescue Mission North of Bermuda

Mission de sauvetage au nord des Bermudes

After the closing of Expo 67, HMCS GATINEAU left Montreal and sailed down the St. Lawrence River heading for Halifax. After a few days in Halifax, supplies were loaded onboard and the ship proceeded into the North Atlantic, heading for the waters north of Bermuda. Exercises began in heavy seas with Canadian and American ships, submarines and aircrafts, including the Canadian aircraft carrier HMCS BONAVENTURE. After about two weeks of exercises in bad operating conditions, it was with great relief that the fleet pulled into the harbours of Hamilton and St. George's, Bermuda for a few days of R&R (rest & recuperation). Then it was back to sea on Monday 27 November 1967 for more exercises in the North Atlantic.

 

Après la fermeture de l'Expo 67, le NCSM GATINEAU a quitté Montréal et a navigué sur le fleuve Saint-Laurent en direction de Halifax. Après quelques jours à Halifax, les approvisionnements ont été chargés à bord et le navire s'est dirigé vers l'Atlantique Nord, en direction des eaux au nord des Bermudes. Les exercices ont débuté par haute mer avec des navires, sous-marins et aéronefs canadiens et américains, dont le porte-avions canadien NCSM BONAVENTURE. Après environ deux semaines d'exercices dans de mauvaises conditions d'exploitation, c'est avec un grand soulagement que la flotte s'est arrêtée dans les ports de Hamilton et de St. George's, aux Bermudes pour quelques jours de R&R (repos et récupération). Puis il a repris la mer le lundi 27 novembre 1967 pour d'autres exercices dans l'Atlantique Nord.

In the evening of 30 November 1967, a Sea King helicopter, flying off HMCS BONAVENTURE, crashed in the sea while doing a low level turn on night training exercise. HMCS GATINEAU immediately switched to rescue mode and went looking for survivors. Since I was the Ships Diver on standby, I was immediately ordered to suit up and to proceed to the upper deck to participate in the rescue mission.

 

Dans la soirée du 30 novembre 1967, un hélicoptère Sea King, volant au large du NCSM BONAVENTURE, s'est écrasé en mer alors qu'il effectuait un virage à basse altitude lors d'un exercice d'entraînement de nuit. Le NCSM GATINEAU est immédiatement passé en mode de sauvetage et est parti à la recherche de survivants. Comme j'étais le Ships Diver en attente, on m'a immédiatement ordonné de m'habiller et de me rendre sur le pont supérieur pour participer à la mission de sauvetage.
 

Photo above

Helicopter 02 which crashed north of Bermuda

on 30 November 1967

Photo ci-haut

L'hélicoptère 02 qui s'est écrasée au nord des Bermudes

le 30 novembre 1967

Shortly thereafter, a liferaft was spotted with two persons onboard. The ship approached the survivors but had to remain at a safe distance due to heavy seas. I jumped in the water with a horse collar attached to a rope and began swimming toward the liferaft. I was bouncing up and down and kept loosing sight of the survivors, so it was very difficult to maintain the direction of the swim. I noted that the mast of the ship was visible all of the times so I used it as a reference point to maintain my direction.

 

Peu de temps après, un radeau de sauvetage a été aperçu avec deux personnes à bord. Le navire s'est approché des survivants mais a dû rester à une distance de sécurité en raison de la forte mer. J'ai sauté dans l'eau avec un collier de cheval attaché à une corde et j'ai commencé à nager vers le radeau de sauvetage. Je rebondissais de haut en bas et je perdais de vue les survivants, il était donc très difficile de maintenir la direction de la nage. J'ai noté que le mât du navire était visible tout le temps, je l'ai donc utilisé comme point de référence pour maintenir ma direction.

While I was struggling in the water with the horse collar, a boat was lowered into the water and the crew began their efforts to reach the survivors. Meanwhile, I kept swimming and making headway. The boat and I arrived at the liferaft about the same time and I assisted in transferring the survivors from the liferaft to the boat.

 

Alors que je me débattais dans l'eau avec le collier de cheval, un bateau a été descendu dans l'eau et l'équipage a commencé ses efforts pour atteindre les survivants. Pendant ce temps, j'ai continué à nager et à progresser. Le bateau et moi sommes arrivés au radeau de sauvetage à peu près au même moment et j'ai aidé à transférer les survivants du radeau de sauvetage au bateau.

As the boat started to head back to the ship, I gave the signal to be pulled back onboard. It is only later that I noticed a large bank of barracudas swimming alongside the ship. Maybe they had been attracted by the blood from the survivors. I was sure glad to be back onboard GATINEAU.

 

Alors que le bateau commençait à regagner le navire, j'ai donné le signal d'être ramené à bord. Ce n'est que plus tard que j'ai remarqué un grand banc de barracudas nageant le long du navire. Peut-être avaient-ils été attirés par le sang des survivants. J'étais ravi d'être de retour à bord de GATINEAU.

The rescue boat returned to the ship and was hoisted up with the two survivors who were the pilot and co-pilot of the Sea King helicopter. They were in pretty bad shape and had to be transferred immediately to the aircraft carrier HMCS BONAVENTURE which had a hospital onboard. A jackstay transfer was quickly organized, HMCS BONAVENTURE came alongside HMCS GATINEAU, and the lines were secured between the two ships. The survivors were transferred to the aircraft carrier while I stood by as the ships diver in case someone fell overboard.

 

Le canot de sauvetage est revenu au navire et a été hissé avec les deux survivants qui étaient le pilote et le copilote de l'hélicoptère Sea King. Ils étaient en assez mauvais état et ont dû être transférés immédiatement sur le porte-avions NCSM BONAVENTURE qui avait un hôpital à bord. Un transfert de cricstay a été rapidement organisé, le NCSM BONAVENTURE s'est joint au NCSM GATINEAU et les lignes ont été sécurisées entre les deux navires. Les survivants ont été transférés sur le porte-avions pendant que je me tenais à côté pendant que les navires plongent au cas où quelqu'un tomberait par-dessus bord.

There is a sad ending to this rescue mission. Although the pilot (LT Leo Wolfe) and the co-pilot (SLT Brian Roberts) were rescued and recovered from the crash, two other members of the crew were killed in the accident and their bodies were never recovered. They were:

 

Tactical Officer - Commissioned Officer Clair Tully

 

Radio Navigator Rad Nav 081 - Petty Officer First Class Douglas Mander

 

Il y a une triste fin à cette mission de sauvetage. Bien que le pilote (LT Leo Wolfe) et le copilote (SLT Brian Roberts) aient été secourus et récupérés de l'accident, deux autres membres de l'équipage ont été tués dans l'accident et leurs corps n'ont jamais été retrouvés. Ils étaient:

Officier tactique - Officier commissionné Clair Tully

Radio Navigator Rad Nav 081 - Maître de première classe Douglas Mander

Above

Newspaper Article in the Chronicle Herald

on 1 December 1967

Ci-haut

Article dans le journal Chronicle Herald

le 1er décembre 1967

Above

Newspaper Article in the Chronicle Herald

on 2 December 1967

Ci-haut

Article dans le journal Chronicle Herald

le 2 décembre 1967

 

Above

Newspaper Article in Trident News

on 27 November 2017

for the 50th anniversary of the tragedy

Ci-haut

Article dans le journal Trident News

le 27 novembre 1967

pour le 50e anniversaire de la tragédie

Above

Newspaper Article in Trident News

on 27 November 2017

for the 50th anniversary of the tragedy

Ci-haut

Article dans le journal Trident News

le 27 novembre 1967

pour le 50e anniversaire de la tragédie

Click on the photo above

to view a 30 November 2017 News Report

on the 50th anniversary of the tragedy

Cliquez sur la photo ci-haut

pour visionner un reportage diffusé le 30 novembre 2017

lors du 50e anniversaire de la tragédie

Click on 1968 below

to continue on the next page

Cliquez sur 1968 ci-bas

pour continuer à la page suivante

1965

1966

1967

1968

1969

1970

1971

1972

1973